Catégories

Maître Gichin Funakoshi

1868 - 1957

Né à Yamakawa (Japon)

Initiateur du karaté-do au Japon

“Le karate-do est une philosophie,
une attitude devant et un regard
sur la vie et le monde…”
(Shomen Gichin Funakoshi)

Plus de détails

Homme cultivé et poète de qualité qui signait ses poèmes sous le pseudonyme de "shôtô" qui signifie "vagues de pins" en souvenir de ses promenades dans les forêts de pins où il aimait s'isoler dans la nature et jouir de la solitude en écoutant le vent siffler dans les branches des grands pins qui peuplaient les collines de Shuri, préfecture d'Okinawa, où il est né en 1868.

Enfant unique, né prématurément et de constitution plutôt maladive et fragile dans sa jeunesse, il étudia en secret le karaté avec Maître Yasutsune Azato, un des plus grands experts de karaté d'Okinawa à une époque où la pratique était proscrite par le gouvernement japonais.

Petit par la taille (1,47m) mais très grand par le talent, c'est Maître Funakoshi qui introduisit le karatédô (art de la main vide) en 1922 sur l'archipel nippon en réalisant une démonstration devant l'empereur du Japon. Il est considéré aujourd'hui comme le père du karaté moderne.

"De même que le miroir est clair et reflète une image sans distorsion, ou la vallée tranquille qui renvoie l'écho d'un son, ainsi doit un débutant se libérer de ses pensées égoïstes et mauvaises, car c'est seulement avec un esprit clair et la conscience pure qu'il peut comprendre ce qu'il apprend".