Catégories

Zen attitude chez les karatékas

Nouvelle République.

Les jeunes karatékas de l'EFK entourent Maxime Simonnet (photo ci-contre).

Obtenir trois ceintures noires en une seule saison, pour nous, c'est exceptionnel, sachant que le club n'a pas vocation à faire de la compétition...

Plus de détails

26-06-2012

Pierre Elineau, président de l'École fontenoise de karaté, a ainsi partagé sa joie lors de l'assemblée générale. Et de poursuivre : « Nous sommes un petit club, avec des professeurs bénévoles, et souhaitons le rester. La première des motivations est le plaisir de pratiquer un art martial et de passer un bon moment ».

Oui… mais parfois, un futur champion pointe le bout de son nez, à l'image de Maxime Simmonet, ce jeune adhérent de quinze ans et demi. Après seulement trois années de karaté, il vient d'obtenir sa ceinture noire et fait déjà partie de l'élite nationale. Une grande fierté pour l'EFK.

Les objectifs du club pour l'année prochaine ? « Garder le cap des cinquante adhérents et continuer à enseigner le style Wado Riu dont nous sommes le seul représentant au niveau départemental », indique le président. Sans oublier ce qui sera le point d'orgue de la nouvelle saison : le déplacement à Paris, en novembre, à l'occasion du championnat du monde.