Catégories

Francis, 3e dan, prof de karaté

Nouvelle République.

Francis Desthollières (à droite) avec l'un de ses élèves (photo ci-contre).

Deux soirs par semaine, Francis Destholières pousse les portes du dojo de Fontaine pour enseigner le karaté à une trentaine d'élèves, licenciés adultes de l'École Fontenoise de Karaté.

Plus de détails

31-01-2013

Il y a quelques semaines le professeur âgé de 47 ans, instructeur fédéral, a obtenu son 3e dan.

« Un gros boulot où il y a peu d'élus », dit-il. Pour atteindre ce niveau, Francis a du beaucoup s'entraîner auprès de grands maîtres experts en Wado Ryu (style enseigné à l'EFK et basé sur l'esquive). Et pourtant, les arts martiaux ne sont arrivés véritablement dans sa vie qu'à l'âge de trente ans… par le karaté Shotokan.

Du karaté 7 jours sur 7

« J'en ai fait un peu à 14 ans, mais j'ai très vite arrêté, à cette époque, c'était uniquement pour me défendre, de plus, j'étais apprenti cuisinier et les horaires ne convenaient pas ». Ce n'est donc que quelques années plus tard, quand sa vie professionnelle est plus favorable - il travaille à la maison de retraite de Vouneuilsous- Biard - que ce père d'un garçon reprend le chemin des tatamis. Et rattrape le temps perdu. « Je me suis alors entraîné sept jours sur sept jusqu'à obtenir ma ceinture noire ». Ce sera en 2002. Un an après avoir intégré l'EFK. « J'ai dû passer du Shotokan au Wado Ryu… ça n'a pas été simple ! », reconnaît-il. « Il a fallu oublier tout ce que j'avais appris et repartir de zéro ».

Un professeur bénévole

Depuis cinq ans, Francis Destholières met donc tout son savoir au service du club de Fontaine. Une nouvelle expérience qui lui apporte beaucoup. « Il faut sans cesse se remettre en question afin de pouvoir pousser les élèves encore plus haut ». Aujourd'hui encore, sa vie tourne autour de cet art martial dont il dit aimer « la rigueur » et « les bienfaits ». Et de dévoiler que son rêve serait un jour de s'y consacrer complètement, de pouvoir en vivre… En attendant, il faut attendre quatre ans avant de passer le 4e dan !

Corr. NR Corinne Peruchon